Emailler :V. Parsemer quelque chose de détails qui en rompent la monotonie (larousse)

Emailleur en Micro-entreprise

"J'vais pas laisser ma vie prisonnière de la leur. Quitte à  galérer ici je m'en vais galérer ailleurs"

— Keny Arkana

Et puis un matin, vous vous réveillez avec une furieuse envie de quitter votre boulot, votre chef pour faire de cette passion non plus un passe-temps mais un temps plein, voir un 200% mais plus de chef et les yeux dans le feu toute la journée.

Dès que vous commencez à vendre, à proposer vos pièces dans des boutiques, sur des marchés, il arrive rapidement qu’on vous demande un numéro de SIRET. Il existe plusieurs options pour un émailleur :

  • Etre un artisan en micro-entreprise
  • Etre un artisan en société
  • Etre un artiste

Personnellement, je fais des bijoux  émaillés en petite série pour le moment et apparemment, ce n’est pas reconnu comme une activité d’artiste. Donc je me suis rabattue sur artisane. Et comme j’aime bien l’idée d’être artisane et que monter une micro en France est assez simple, je me suis lancée.

Quelles sont les étapes pour se déclarer en micro ? Il faut quand même avouer que les démarches sont assez faciles et peuvent être faites pour la plupart en ligne.

  1. 1. Réaliser le stage préalable à l’installation (SPI) auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) de votre département. Il est possible qu’il y ait des délais donc prévoyez-le en avance. Ce stage payant (250€ environ) dure 30h et vous permet d’obtenir une attestation de suivi de stage nécessaire pour l’étape suivante.
  2. 2.Monter gratuitement un dossier sur https://forms.guichet-entreprises.fr qui sera envoyé à votre chambre des métiers et de l’artisanat. (Attention : d’autres sites proposent de monter des dossiers de micro-entreprises mais ils ne sont pas gratuits). J’ai personnellement déclaré l’activité en Entreprise Individuelle. Il y a plusieurs options qui vous sont bien expliquées lors du SPI.
  3. 3.Une fois le dossier validé, la CMA va vous recontacter pour signer les documents et les renvoyer puis elle va vous attribuer un numéro de SIRET.
  4. 4. Si vous comptez faire des marchés, il faut faire en plus une déclaration d’une activité artisanale ambulante. Cela vous coûtera 15€.
  5. 4.Ouvrir un compte bancaire dédié pour votre activité d’Emailleur sur métal (le numéro de SIRET vous sera demandé mais il n’est pas obligatoire d’ouvrir un compte pro). J’ai aussi choisit de m’acheter un terminal bancaire pour que les clients puissent payer par carte sur les marchés. Lier le terminal de paiement au compte nouvellement créé.
  6. 5. Prendre une assurance responsabilité civile pro et une assurance voiture déplacement pro éventuellement mais ce n’est pas obligatoire.
  7. 6. It’s done !!! Vous êtes désormais Emailleur sur métal !! Vous avez désormais bosser, émailler, créer ! (et essayer d’en vivre et de pas oublier de remplir sa déclaration tous les mois)
giphy

Avantages de la micro :

  • Son coût : stage SPI + carte ambulante + cotisation sociale à 13% environ pour de la vente de bien + les impôts + la CFE
  • Le dossier est très rapide à monter.
  • Possibilité de facturer à l’étranger
  • Possibilité d’être salarié à l’étranger et d’avoir la micro en France
  • Pour ma part, au CMA 79, je suis suivie par un référent très gentil, qui répond à toutes mes questions pour le montage de la micro mais aussi durant la vie de la micro.

Désavantages de la micro :

  • Pas de récupération de T.V.A
  • Imposition sur le Chiffre d’Affaire et pas sur les revenus ou les bénéfices.
  • Quand on s’inscrit, y’a des papiers qu’on tendance à arriver avec des trucs à payer. C’est souvent des arnaques. Le mieux est de toujours demander à son référent CMA avant de payer n’importe quoi.

Donc ça se discute ! La plupart des émailleurs peuvent aussi se déclarer Artiste auprès de la maison des Artistes si ils font des œuvres uniques.

Par exemple, un artisan d’art, réalisant uniquement des pièces uniques et vendant ses œuvres en galerie peut relever du statut d’artiste-auteur et être accepté par la maison des artistes. A l’inverse, si cet artisan d’art trouve l’essentiel de ses revenus d’une production artisanale, réalisée en petites séries, vendue sur les marchés, ou des détaillants, son activité demande plutôt une inscription à la chambre des métiers.

Répondre

* champs requis


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
Facebook
Facebook
Instagram
Etsy
LinkedIn